Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS
Archives départementales des Hautes-Pyrénées

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > G > Germ

Archives en ligne

Germ

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 1 250 m. 

Superficie : 1 255 ha.

Population :
1999 : 24 hab.
1861 : 152 hab.
1806 : 189 hab.
1776 : 27 feux

Saint patron :
saint Etienne, 3 août

Sobriquet :
Eths cigalèrs ou shigalèrs, sobriquet que Rosapelly (vers 1910) traduit par « les gardeurs de corneilles ». « Les corneilles, appelées cigalas dans le pays, font un long séjour dans ce village, le plus haut bâti de la vallée ». Selon le même auteur, les habitants de ce village sont également surnommés eres garies « les poules », à cause de la situation élevée du lieu comparé à un perchoir.

Historique administratif :
Sénéchaussée d'Auch. Election de Rivière-Verdun. Vallée de Louron. Canton de Bordères-Louron depuis 1790.

 

Prononciation locale figurée : [yèrm/jèrm]

Dénominations historiques :
De Hermo, latin (1387, Pouillé Comminges).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Du gascon germ (= lande).
- Abbé Nègre (TGF 24377), R. Aymard (DNLHP) : Gascon gèrm (= terre de lande non cultivée ni habitée).

Discussion :
Ne pose aucun problème. C'est le mot gascon gèrm (qui peut se prononcer [gèrm] ou [yèrm]) : landes, terres non cultivées et utilisables sulement comme pacage. Du latin eremus, adjectif "stérile".

Etymologie :
Du gascon gèrm (= terre de lande non cultivée ni habitée) ; du latin eremus (= désert).

Nom occitan :
Gèrm.

Ressources disponibles



Espace personnel