Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > L > Luz-Saint-Sauveur

Archives en ligne

Luz-Saint-Sauveur

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 710 m. 

Superficie : 5 038 ha.

Population :
1999 : 1 097 hab.
1856 : 1 716 hab.
1806 : 1 939 hab.
1429 : 97 feux

Saint patron :
saint André, 30 novembre, à Luz
saint Gilles, 1er septembre, à Villenave

Sobriquet  :
Eths tòis (déjà donné à Barèges et étendu à l'ensemble de la vallée). Eths pela-cuus « pèle-culs de Luz, petits personnages de Luz vivant chichement » (Rosapelly, vers 1910) .

Historique administratif :
Luz et Villenave sont deux communautés distinctes. Pays et sénéchaussée de Bigorre. Lavedan. Vallée de Barège. Chef-lieu de canton depuis 1790. Luz et Villenave sont réunies en 1823 et agrandies des hameaux d'Ayrues dépendants de Sassis, de Sia et de Trimbareilles dépendant de Sazos, de Saussa et de Héas, dépendant d'Esquièze. Les sections de Gèdre et de Gavarnie sont érigées en communes en 1842. Les quartiers de Saussa, Ayrues, Trimbareilles, Pragnères et Sarrat-de-Ben sont rattachés à Gèdre en 1897. Luz prend le nom de Luz-Saint-Sauveur en 1962.

 

Luz

Prononciation locale figurée : [lus]

Dénominations historiques :
Guilhermi Etzii de Lunis, latin (XIIe s., Cartulaires Bigorre).
De Lus (XIIe s., Cartulaires Bigorre).
Luus (1285, Montre Bigorre).
De Lus (1313, Debita regi Navarre).
De Luso, latin (1342, Pouillé Tarbes ; 1379, Procuration Tarbes).
Luus (1429, Censier Bigorre).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Peut-être NP Lucius.
- Abbé Nègre (TGF 22640) : Gascon luc (= bois clairière).
- R. Aymard (DNLHP) : Obscur.

Discussion :
1- le NP Lucius est peu vraisemblable et n'est confirmé par aucune des attestations anciennes.
2- Lucus (bois, forêt) est à exclure totalement.
3- Par contre un hydronyme pré-indo-européen est vraisemblable. On trouve en effet :
- Le Luz, affluent de l'Arros (Gerde, Uzer, Argelès - Htes-Pyr.)
- Le Luz, affluent du Gave de Pau (Canton de Nay - Pyr. Atl.)
- Le Luzoué, affluent du Gave de Pau (de Lahourcade à Lagor - Pyr.Atl.)

Etymologie :
Probablement hydronyme.

Nom occitan :
Lus.

 

Villenave

Prononciation locale figurée [bira 'nabo] :

Dénominations historiques :
De Uilla Noua (XIIe s., Cartulaires Bigorre ; 1313, Debita regi Navarre).
De Villanova, latin (1342, Pouillé Tarbes).
Bielanaue (1429, Censier Bigorre).
Viellenave (1738, Registres paroissiaux).
Villenave (à partir de 1753, ibid.).
Villenave en Barèges (1789, Cahiers doléances).
Viellenave (1790, Département 2).

Hypothèses précédentes :
Néant.

Discussion :
Aucun problème.

Etymologie :
Gascon : Vièla (= ville) et nava (= neuve)

Nom occitan :
Vilanava.

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
Sent-Sauvaire, Anhoeda, Sià, Eths Astèrs.

Ressources disponibles



Espace personnel