Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > M > Mérilheu

Archives en ligne

Mérilheu

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 634 m.

Superficie : 338 ha.

Population :
1999 : 252 hab.
1846 : 454 hab.
1806 : 318 hab.
1695 : 42 feux

Saint patron :
sainte Barbe, 4 décembre

Sobriquet :
Eras castanhas "les châtaignes", sans doute à cause d'une importante production locale (Rosapelly, vers 1910)  ; Eths leitassèrs "les laitiers" (Enq. A.L.G.)

Historique administratif :
Pays et sénéchaussée de Bigorre. Quarteron de Bagnères. Canton de Bagnères depuis 1790. Hauban, quartier de Merilheu, paraît lui être rattaché lors de la première répartition de 1790, et en être distrait pour être érigé en commune dans la seconde.

Prononciation locale figurée : [mér'liyèw]

Dénominations historiques :
Merlheu (1429, Censier Bigorre).
Merlheu (1737, Registres paroissiaux ; 1760, Larcher, Pouillé Tarbes).
Merléou (1768, Duco).
Merlheu (1790, Département 1).
Mereilheu (1790, Département 2).
Merlheu (1806, Laboulinière).
Merilheu (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF), Abbé Nègre (TGF) : Rien.
- Palay : Merilhèu (= émérillon, au fig. personne vive). Merilhèu : NP "Le terme a peut-être voulu dire aussi ensoleillé".
- R. Aymard (DNLHP) : Adopte la première partie de l'explication de Palay en y ajoutant ce commentaire : "La position du lieu sur un promontoire et le choix de l'emblème trahissent l'origine féodale du nom".

Discussion :
Dériver le nom de ce village du nom du faucon émérillon, comme le veut Palay, se heurte à bien des difficultés.
Les dénominations historiques sont toujours merlhèu. L'hypothèse de Palay se fonde sur une forme (merilhèu) qui n'apparaît qu'au XIII°s.
La forme suffixée en -èu,pour le nom du faucon, n'apparaît que chez Palay. L'aurait-il inventée pour les besoins de la cause ?
Contrairement au faucon (falcon/haucon), l'émérillon ne paraît pas avoir donné des NP dans l'onomastique gasconne.
2- Une autre hypothèse consisterait à partir du mot mèrla, autre forme de marla (= marne). Le nom du village signifierait alors "marneux". Mais le suffixe fait difficulté car on entendrait alors plutôt merlèu que merlhèu.

Etymologie :
Aucune hypothèse satisfaisante .

Nom occitan :
Merlhèu.

Ressources disponibles



Espace personnel