Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > M > Monléon-Magnoac

Archives en ligne

Monléon-Magnoac

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 375 m.

Superficie : 1 966 ha.

Population :
1999 : 363 hab.
1866 : 1 609 hab.
1806 : 1 263 hab.
1753 : 215 feux

Saint patron :
saint Jean-Baptiste, 24 juin

Sobriquet :
Era mossuralha "les messieurs (en mauvaise part)" (Rosapelly, vers 1910) , à cause de la prétention de certains à passer pour bourgeois.

Historique administratif :
Sénéchaussée d'Auch. Pays des Quatre-Vallées. Vallée de Magnoac. Chef-lieu du canton de Magnoac depuis 1790, compris dans le canton de Castelnau-Magnoac à partir de 1801. Le Goua, commune en 1790, lui est rattachée entre 1791 et 1801.

 

Prononciation locale figurée : [moun'lyoun]

Dénominations historiques :
de Monteleone, latin (1383-1384, Procuration Auch).
de Monte Leone, latin (1405, Décime Auch ; XVe s., Taxes Auch).
Montléon (1746, Brugèles).
Monleon (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Du latin mons (= montagne) et leo (= lion).
- Abbé Nègre (TGF 29433) : Occitan mont et NP
- R. Aymard (DNLHP) : Mont du lion, dissuasif féodal.

Discussion :
C'est bien le "mont du lion" (montem leonis), appellation dissuasive féodale. Léon, nom de personne, est inusité au Moyen-âge, au moins dans notre région.
Certaines attestations données par Lejosne donnent Malum Leonem (Mauléon, le mauvais lion). Il y a là une ambiguité évidente. Un Mauléon primitif a fort bien pu être remplacé par un Monléon, pour effacer une dénomination trop péjorative et peut-être pour éviter une confusion avec l'autre Mauléon (-Barousse), la paronymie jouant ici son rôle.1

Etymologie :
Du latin montem et leonem, gascon mont et lion ( le mont du lion).

Nom occitan :
Montlion

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
Eth Gua, Arpajan, Garradon, Blenhan, er'Augeret, era Riqueta, eth Sarròt-Gran, er'Arribèra.
. On en a d'autres exemples. Je connais en Béarn une famille qui se désigne à la fois par les noms de Maugouber et Montgoubert.

Ressources disponibles



Espace personnel