Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > M > Mun

Archives en ligne

Mun

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 350 m.

Superficie : 481 ha.

Population :
1999 : 92 hab.
1866 : 333 hab.
1806 : 268 hab.
1695 : 29 feux

Saint patron :
saint Michel, 29 septembre

Sobriquet :
Los calhavassèrs : " ceux qui jettent des cailloux, ou qui vivent au milieu des cailloux ".

Historique administratif :
Pays et sénéchaussée de Bigorre. Quarteron de Rabastens. Marquisat de Mun. Canton de Saint-Sever, puis d'Aubarède (1790), dont le chef-lieu est transféré à Pouyastruc en 1803.

 

Prononciation locale figurée : [munn]

Dénominations historiques :
Austor de Mun (1209, Cartulaire Berdoues ; 1217, ibid.).
Bernardus de Muno (1300, Enquête Bigorre).
De Munio, latin (1300, ibid. ; 1342, Pouillé Tarbes ; 1379, Procuration Tarbes).
De Mun (1313, Debita regi Navarre).
Mun (1429, Censier Bigorre).
Mun (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Rien.
- Abbé Nègre (TGF 23754) : Gascon mun (= canard).
- R. Aymard (DNLHP) : Mun et sa motte sont sur une hauteur caractérisée. Peut-être du basque munho 'monticule'. Mais le NP Mun est assez répandu.

Discussion :
L'explication parfois donnée que Mun viendrait de "meunier" est absolument fantaisiste et ne mérite pas d'être prise en compte.
La suggestion de l'abbé Nègre (prise dans le dictionnaire de Palay) semble bien à écarter : On ne voit pas pourquoi un village s'appellerait "canard". Deux conjectures restent possibles ici :
1- Le basque munho (= monticule) qui a été proposée par Coromines et qui est reprise par R. Aymard
2- Un NP pyrénéen Mun, probablement d'origine basque/aquitaine (Cf. Berganton DNI p. 246).
Le fait que le village se trouve situé sur une butte bien marquée nous incite à donner la préférence à la première proposition, bien qu'aucune preuve formelle ne puisse être apportée.

Etymologie :
Peut-être du basque mun (= monticule).

Nom occitan :
Mun.

Ressources disponibles



Espace personnel