Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS
Archives départementales des Hautes-Pyrénées

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > N > Neuilh

Archives en ligne

Neuilh

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 689 m.

Superficie : 239 ha.

Population :
1999 : 76 hab.
1851 : 296 hab.
1806 : 197 hab.
1313 : 27 feux

Saint patron :
saint Jean-Baptiste, 24 juin

Historique administratif :
Pays et sénéchaussée de Bigorre. Lavedan. Estrema de Castelloubon. Canton de Bagnères depuis 1790.

 

Prononciation locale figurée : [nuly] Prononcer la finale ly comme dans le français seuil, deuil.

Dénominations historiques :
Al Casterar de Nulh (XIIe ou XIIIe s., Livre vert Bénac).
De Nulh (1313, Debita regi Navarre ; 1326, Livre vert Bénac ; 1384, ibid.).
De Nuillo, latin (1342, Pouillé Tarbes).
Nulh (1429, Censier Bigorre).
Nulh (1760, Larcher, Pouillé Tarbes).
Neuilh (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Peut-être du gaulois novio (= nouveau) et ialo ( =clairière) .
- Abbé Nègre (TGF) : Rien.
- R. Aymard (DNLHP) : Obscur.

Discussion :
1- L'explication de Dauzat est inadmissible ici.Une formation gauloise aussi classique (novio ialo) paraît tout à fait incongrue dans notre région. Ce type de formation pourrait convenir à Neuil (en Indre-et-Loire) mais pas ici.
2- L'étymon pourrait donc être nuculum (= le petit noyer). Certes, le mot nuculum n'est pas attesté en latin classique, mais nucula (= petite noix) est attesté dans Pline. Par ailleurs, le mot nux/nucem (= noix) est attesté également au sens de "noyer" dans Pline, Tite-Live et Virgile.

Etymologie :
Peut-être latin *nuculum (= petit noyer) pris collectivement: Petite noiseraie.

Nom occitan :
Nulh.

Ressources disponibles



Espace personnel