Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > P > Poumarous

Archives en ligne

Poumarous

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 470 m.

Superficie : 568 ha.

Population :
1999 : 119 hab.
1826 : 470 hab.
1806 : 402 hab.
1313 : 29 feux

Saint patron :
saint Germain d'Auxerre, 31 juillet (ou saint Germès ?)

Sobriquet :
Eths ainetèrs : "les éleveurs d'ânes". La plupart des propriétaires des cantons de Trie et de Tournay élèvent des ânes, que les maquignons achètent dans les foires du pays pour les conduire dans le centre de la France (Rosapelly, vers 1910) . Eths castanhaires : "les ramasseurs de châtaignes". La châtaigne de Poumarous est tout aussi réputée à Bagnères-de-Bigorre que celle de Bordes à Tarbes (Rosapelly) .

Dicton :
Eth campanèr de Pomarós, entà trucar meidia e'ra hemna, n'espia pas nada òra : "Le sonneur de cloches de Poumarous, pour sonner midi et battre sa femme, ne regarde pas l'heure" (Rosapelly) .

Historique administratif :
Sénéchaussée de Toulouse. Pays de Nébouzan. Viguerie de Mauvezin. Canton de Tournay depuis 1790.

 

Prononciation locale figurée : [pouma'roud]

Dénominations historiques :
Ar. Guilhem de Pomaros (v. 1180, Cartulaires Bigorre).
Arn. W. de Pomeros (ibid.).
Pomaros (1300, Enquête Bigorre ; 1313, Debita regi Navarre).
De Pomarosio, latin (1342, Pouillé Tarbes).
Pomeros ou Pomaros (1429, Censier Bigorre).1
Pomarous (1760, Larcher, Pouillé Tarbes).
Poumaroux (1790, Département 2).
Poumaroux (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Du latin pomarium (= pommier) et suffixe -osum.
- Abbé Nègre (TGF n°24736) : Gascon poumarous (= qui a, qui produit des pommes).

Discussion :
Accord général sur l'étymologie de ce nom.

Etymologie :
Du gascon pomarós (= qui a , qui produit des pommes), lui-même du latin pomarium (= pommier) et suffixe qualitatif -osum.

Nom occitan :
Pomarós.

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
Concas, eras Bòrdas, era Marca.
Le signe abréviatif employé par le scribe du Censier représente indifféremment le groupe -er- ou -ar-.

Ressources disponibles



Espace personnel