Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > P > Pouyastruc

Archives en ligne

Pouyastruc

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 322 m.

Superficie : 1 160 ha.

Population :
1999 : 546 hab.
1836 : 706 hab.
1806 : 578 hab.
1429 : 10 feux

Saint patron :
saint Christophe, 25 juillet

Sobriquet :
Los escudelèrs : Les fabricants d'écuelles (Enq. C.G. 1986). Los topièrs " les potiers " (Rosapelly, vers 1910) . La fabrication de vaisselle en terre a été une spécialité de la commune.

Historique administratif :
Pays et sénéchaussée de Bigorre. Quarteron de Tarbes. Canton de Tarbes, puis d'Aubarède (1790), dont le chef-lieu est transféré à Pouyastruc en 1803.

 

Prononciation locale figurée : [pouyas'truk]

Dénominations historiques :
De Podio Astruco, latin (1342, Pouillé Tarbes ; 1369, Larcher, Castelbajac ; 1379, Procuration Tarbes).
Poey Astruc (1429, Censier Bigorre).
Poyestruc (1768, Duco).
Pouyastruc (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Du latin podium (= lieu élevé, colline au sommet arrondi) et Astruc NP méridional.
- Abbé Nègre (TGF 29453) : Gascon pouy et NP Astruc.
- R. Aymard (DNLHP) : Le gascon astruc signifie 'favorisé des astres, chanceux'.

Discussion :
Dénomination gasconne poi (= hauteur, du latin podium) et astruc, adjectif (= favorisé des astres, chanceux). On ne sait pourquoi Dauzat et Nègre préfèrent expliquer Astruc comme un NP qui a certes existé ailleurs en pays d'Oc, mais est inusité en Gascogne au Moyen-Age. (cf. M. Grosclaude : Monstestrucq (DTCB) ; cf. aussi Montastruc, canton de Galan).

Etymologie :
Du gascon poi (= hauteur) et astruc (= bien situé).

Nom occitan :
Poiastruc.

Ressources disponibles



Espace personnel