Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > R > Rabastens-de-Bigorre

Archives en ligne

Rabastens-de-Bigorre

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 220 m. 

Superficie : 894 ha.

Population :
1999 : 1 336 hab.
1841 : 1 582 hab.
1806 : 796 hab.
1429 : 305 feux

Saint patron :
saint Louis, 25 août

Sobriquet :
Los arrabassèrs, qui cultivent les raves. Sobriquet inspiré par les trois raves qui entrent dans la composition des armoiries de cette ville (Rosapelly, vers 1910), qui sont d'ailleurs copiées sur celles de Rabastens en Albigeois. Los maquinhons : « les maquignons », nombreux au siècle dernier dans cette ville de foires importantes (Rosapelly, vers 1910) .

Historique administratif :
Pays et sénéchaussée de Bigorre. Quarteron de Rabastens. Chef-lieu de canton depuis 1790. Escondeaux, quartier de Rabastens, commune en 1790, est rattachée à Rabastens entre 1791 et 1801, puis érigée en commune en 1845. Rabastens prend en 1962 le nom de Rabastens-de-Bigorre

 

Prononciation locale figurée : [rabach'ténn]

Dénominations historiques :
De Rabastenchis Bigorre, latin (1313, Debita regi Navarre).
De Rebastenxis, latin (1342, Pouillé Tarbes).
de Rapistagno, latin (1379, Procuration Tarbes).
la biela d-a-Rebastenx, Rabastenx, de Rabastenx, Rebastenx (1429, Censier Bigorre).
Rabastens (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) et Abbé Nègre (TGF) :Transfert de Rabastens (Tarn). Bastide fondée en 1301,1305 ou 1306 par le Sénéchal Guillaume de Rabastens.
- R. Aymard (DNLHP) : adopte l'explication de Nègre.

Discussion :
Aucun problème. Bastide fondée en 1301 par Guillaume de Rabastens, sénéchal de Toulouse qui était originaire de Rabastens (Tarn).

Etymologie :
Transfert de Rabastens (Tarn).

Nom occitan :
Rabastens.

Ressources disponibles



Espace personnel