Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > S > Saint-Sever-de-Rustan

Archives en ligne

Saint-Sever-de-Rustan

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 216 m. 

Superficie : 952 ha.

Population :
1999 : 137 hab.
1836 : 569 hab.
1806 : 441 hab.
1699 : 172 hab.

Saint patron :
saint Pierre aux Liens, 1er août

Sobriquet :
Los borgés : « les bourgeois », car Saint-Sever avait rang de ville (Rosapelly, vers 1910) . Los calhavassèrs : « ceux qui jettent des cailloux, ou vivent au milieu des cailloux » (Enquête C.G. 1986).

Nom révolutionnaire :
Rostaing.

Dicton :
Sent-Sever ... ma he : « Saint-Sever ... ma foi » : On ajoute malicieusement au nom de Saint-Sever l'exclamation dont ses habitants font un fréquent usage (Enquête C.G. 1986).

Historique administratif :
Sénéchaussée de Toulouse. Election d'Astarac. Chef-lieu de canton en 1790, canton de Rabastens depuis 1801. Prend le nom de Saint-Sever-de-Rustan en 1962. 

 

Prononciation locale figurée : [sénn sé'wé]

Dénominations historiques :
S. Seueri Russitanensis, latin (1022, Marca, Histoire de Béarn).
Monasterium sancti Severi confessoris, in valle Rostanensi, in loco Abiciaco situm, in episcopatu Tarbensi, in comitatu Bigorritano, latin (1087, Cartulaire Saint-Victor Marseille).
Abbate de Sancto Severo de Rosta, latin et gasc. (entre 1153 et 1190, Cartulaire Berdoues).
Forto de Sent Scever, latin et gascon (ibid.)
Apud Sanctum Severum, monachi Sancti Severi, latin (1235, Cartulaire Berdoues).
Sencever (1285, Montre Bigorre).
de Sancto Severio de Rostano, latin (1300, Enquête Bigorre).
De Sancto Severo, latin (1342, Pouillé Tarbes).
De Sancto Severio, latin (1379, Procuration Tarbes).
Sent Seuer (1429, Censier Bigorre).
Saint-Sever, 1737, 1738, 1740-1743 ; Saint-Sever de Rostain, 1739 ; Saint-Sever de Rustan, 1744-1789 (Registres paroissiaux).
Saint-Sever-de-Rustan (1790, Département 1 et 2 ; 1806, Laboulinière).
St Sever de Rustan (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Latin Severus. nom de plusieurs saints 5° et 6°s.
- Abbé Nègre (TGF 28745) : Du gascon sent et NS Severus, l'un des 31 des AS.
- R. Aymard (DNLHP) : Martyr des Vandales au 5° siècle.

Discussion :
L'Abbé Nègre, prudent ne choisit pas parmi les 31 saints portant ce nom. L'un d'eux fut probablement martyrisé à Rome avec St Laurent. Un autre fut évêque de Trèves au 5°s. Il y eut aussi un évêque de Prague, un évêque de Malaga etc.Grégoire de Tours nous parle d'un prêtre décédé vers 500, fêté le 1° août.
Concernant le Rustan, voir note spéciale en fin d'ouvrage.

Etymologie :
Gascon Sent Sever, du latin Sanctus Severus (= austère).

Nom occitan :
Sent Sever.

Ressources disponibles



Espace personnel