Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > T > Tarbes

Archives en ligne

Tarbes

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées

Altitude : 320 m.

Superficie : 1 533 ha.

Population :
1999 : 46 249 hab.
1886 : 25 146 hab.
1806 : 7 934 hab.
1300 : 800 feux

Saint patron :
Notre Dame de Septembre, 8 septembre, pour La Sède
saint Jean-Baptiste, 24 juin, pour le Bourg-Vieux et le Bourg-Neuf
sainte Thérèse, 15 octobre, pour le Marcadieu

Sobriquet :
Pas de sobriquet, si ce n'est l'historique los maherans : "les [jureurs par] ma foi. Les habitants de Tarbes auraient justifié ce sobriquet par l'habitude qu'ils avaient de répéter à tout propos : Ma he, ma foi ; òc ma he, oui ma foi" (Rosapelly, vers 1910) .

Historique administratif :
Chef-lieu du pays et sénéchaussée de Bigorre et du quarteron de Tarbes. Chef-lieu du canton de Tarbes en 1790. Partagé entre les cantons de Tarbes-Nord et Tarbes-Sud en 1801, dont les limites sont modifiées en 1853. La ville de Tarbes est divisée en cinq cantons en 1973.

 

Prononciation locale figurée : ['tarbo]

Dénominations historiques :
- Civitas Turba ubi castrum Bogorra. latin (entre 386 et 450 Noticia Provinciarum). *
- Gurba/Tussa/Tursæ... latin (Noticia Provinciarum).
- Beorretanæ Urbis... apud Talvam vicum hujus territorii latin v. 580 (Grégoire deTours. De gloria confessorum) ** (RC p. 12).
- Bigorritanæ civitas (506 Concile d'Agde).
- Consilio Pontii Tarbensis episcopi latin (1080 Cartulaire Saint-Victor. Marseille).
- Tharba 1171 (Charte comm.)
- Tarvia 1175 (Charte de Madiran).
- Tarbe 1214 (Monlezun VI 367).
- Tarba (XII°s. Cartulaire Bigorre. Du Bourg).
- apud Tarviam latin (1292. Procès de Bigorre).
- apud Tarbiam latin (1300. Enquête Bigorre).
- la cede de Tarbe (1313. Livre vert de Bénac).
- de Taruia latin (1313 Debita regi Navarre).
- In Sede Tarviensis, Archipresbiter Sedis Tarbiae latin (1342 Pouillé de Tarbes).
-Tarba (1429 Censier Bigorre ; 1541. ADPA, B 1010).
- Tarbe (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Obscur. Probablement d'origine aquitaine.
- Abbé Nègre (TGF 1185) : Préceltique *Tarba, d'origine et sens incertain.

Discussion :
* La première référence (Notitia Provinciarum) a fait l'objet de discussions. Faut-il en effet y corriger Turba (littéralement en latin : foule, rassemblement) en Tarba ?
** On trouvera la phrase complète dans Roland Coquerel (De Bigorra à Saint Lézer p.12). Selon lui Urbs Beorretana et Talva ne désignent pas ici la même localité.
On trouvera dans R. Coquerel (op. cit.) une discussion serrée s'appuyant sur des textes et sur des arguments archéologiques, démontrant que l'oppidum des Bigerriones, n'était pas à Tarbes mais à Saint-Lézer. "Le castrum de Saint-Lézer est l'unique dont les caractéristiques correspondent à une ville forte de l'Antiquité, dans ce qui fut l'ancienne Bigorre". Tarbes ne serait devenue la capitale des Bigerriones que très tardivement, à une date difficile à cerner, mais en tout cas, une fois confortée la paix romaine.
Ces conclusions de R. Coquerel semblent bien établies. Par contre, plus difficile à admettre en est la suite : "C'est sans doute à des Tarbelli, peuplade vivant sur un territoire de la vallée de l'Adour voisin de celui des Bigerriones, que le chef-lieu des Hautes-Pyrénées doit son nom. La civitas Tarba et la civitas Bigorra existant ensemble ne pouvaient être que dictinctes l'une de l'autre. Tarbes était hors du territoire bigourdan". La difficulté vient de l'étendue qu'on attribuerait alors au territoire des Tarbelli qui irait jusqu'à Dax (Aquæ Tarbellicæ) et à l'océan : Une étendue gigantesque par rapport à l'ensemble de la Gascogne et par rapport aux autres peuples aquitains connus. Et que deviennent alors les peuples situés dans l'intervalle entre Dax et Tarbes, comme les Venarni (Béarnais), Iluronenses, etc ? Etaient-ils alors, eux aussi, des Tarbelli ? La réponse à cette dernière question consisterait peut-être à remarquer l'apparition tardive des mentions concernant les Venarni et les Iluronenses : Peut-être n'étaient-ils donc, au moins à l'origine, qu'une fraction (un sous-groupe) des Tarbelli.

Etymologie :
Probablement nom aquitain. Peut-être du nom des Tarbelli.

Nom occitan :
Tarba.

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
La Seda, Carrèra Lonca, lo Borg Vielh, lo Mauborguet, lo Borg Nau, Martiac, Matalop, lo Borg Crabèr, Bastilhac, Conhac, L' Aubadera, L'Aumeta, lo Marcadiu, lo Pradèu, la Sendèra, la Planeta.

Ressources disponibles


 

Les registres de délibérations, les listes de recensement ainsi qu'une partie des terriers sont en ligne sur le site internet des

Archives municipales de Tarbes

 


Espace personnel