Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > V > Villenave-près-Béarn

Archives en ligne

Villenave-près-Béarn

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 354 m. 

Superficie : 309 ha.

Population :
2013 : 54 hab.
1999 : 52 hab.
1841 : 183 hab.
1806 : 181 hab.
1429 : 5 feux

Saint patron :
Notre Dame de l'Assomption, 15 août

Sobriquet :
Los escurats : « les obscurcis ». Ce petit village d'une centaine d'habitants, dans l'enclave du Béarn, était très pauvre (Rosapelly, vers 1910) .

Historique administratif :

Pays et sénéchaussée de Bigorre. Quarteron de Tarbes. Canton de Vic-Bigorre en 1790, d'Ossun en 1801, de Vic-Bigorre en 1921. 

Arrondissement de Tarbes.

 

Histoire des paroisses :

Avant 1793, Villenave-près-Béarn était une annexe de Maure (64).

 Prononciation locale figurée : ['bièla 'nawo]

Dénominations historiques :
Bielanaba, Villa Noua, Billa Naue (1429, Censier Bigorre).
Viellenabe (1670, Registres paroissiaux).
Villenave en Bigorre (1789, Cahiers doléances Bigorre).
Viellenave-près-Béarn (1790, Département 1).
Villenave-près-Béarn (1790, Département 2).
Viellenave Béarn (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat : Latin villa (= ville ) et nova (= neuve).
- Nègre (TGF n° 26163) : Gascon bièle (= localité, village, bourg) francisé et nabe (= neuve, nouvelle).

Discussion :
Il s'agit d'une fondation médiévale. La précision "près-Béarn" exprime le fait qu'il s'agit d'une des communes enclavées dans les Pyrénées-Atlantiques, en Béarn.

Etymologie :
Gascon vièla (= ville, village) et nava (neuve). Latin villa nova.

Nom occitan :
Vièlanava.

Ressources disponibles



Espace personnel