Les listes nominatives de recensement de population

La liste nominative recense, pour chaque commune, les habitants du bourg puis ceux des hameaux selon un ordre topographique : quartier, rue, maison. Elle indique les nom et prénoms des habitants, leur profession, leur place dans la famille (chef de famille, épouse, fille, fils, domestique…), et, selon les années, l’âge ou l’année de naissance, le lieu de naissance et la nationalité. Des récapitulatifs existent parfois à la fin de chaque liste et permettent de suivre l'ordre de recensement.

Quand ont été établies les listes nominatives de population ?

En 1791, l’Assemblée constituante ordonna par décret (décrets sur la police municipale des 19-22 juillet 1791) la tenue pour chaque commune d’un registre de population mis à jour chaque année. Même si cette mesure est confortée par la loi du 10 vendémiaire an IV (2 octobre 1795), qui ordonne la confection de listes en triple exemplaire (commune, chef-lieu de canton, département), l’usage s’en est perdu jusqu’à la circulaire du ministre de l'Intérieur du 10 avril 1836. Celle-ci prescrit l’établissement de liste tous les 5 ans à l'exception des périodes de guerre durant lesquelles les recensements ont été repoussés, comme celui de 1871 qui a eu lieu en 1872), voire annulés (1916, 1941).

Ainsi, les opérations de recensement se sont déroulées en 1836, 1841, 1846, 1851, 1856, 1861, 1866, 1872, 1876, 1881, 1886, 1891, 1896, 1901, 1906, 1911, 1921, 1926, 1931, 1936, 1946, 1954, 1962, 1968, 1975 et 1982.

A compter de 1954, celles-ci deviennent toutefois facultatives.

Notons également que plusieurs opérations ponctuelles ont été réalisées avant l’instauration des opérations de recensements à partir de 1836). Les Archives départementales des Hautes-Pyrénées disposent dans ce cadre de listes nominatives établies en 1793 pour 53 communes des Hautes-Pyrénées. Toutes ont été numérisées et mises en ligne.

Des recensements de population introuvables ?

L’ensemble des listes nominatives de population conservées par les Archives départementales a été numérisé et mis en ligne jusqu’en 1911. Au cours de vos recherches, il est cependant possible que vous ne trouviez pas à certaines dates, la liste nominative de la population d’une commune.

Instaurés à partir de 1836, les recensements sont, à l’instar des registres d’état civil, établis en double exemplaire : l’un était conservé par la préfecture, l’autre par la commune concernée. L’ensemble de ces documents finit par être confié aux Archives départementales.

Malheureusement, la collection préfectorale est lacunaire avant 1872 ainsi que pour les années 1891, 1896, 1901 et 1906. A ces lacunes qui touchent l’ensemble des communes du département, s’ajoutent celles qui frappent les communes de l’arrondissement d’Argelès-Gazost pour les années 1911 et 1921.

Ces manques peuvent néanmoins être palliés par la collection communale. Toutefois, d’une commune à l’autre, la conservation de ces listes nominatives s’avère également inégale : il se peut donc qu’un chercheur dispose d’une collection de recensement complète entre 1836 et 1911 pour une commune et d’une collection extrêmement lacunaire pour la commune voisine.

 

Conformément aux recommandations de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) concernant la diffusion des données à caractère personnel sur internet, les listes de recensement de population de moins de 75 ans ne peuvent être diffusées en ligne.

Accéder aux listes de recensement

Accéder à la recherche nominative dans les recensements de population