Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS
Archives départementales des Hautes-Pyrénées

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > G > Gavarnie-Gèdre

Archives en ligne

Gavarnie-Gèdre

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées

 


Altitude : 1 350 m.

Superficie : 22 711 ha.

Historique administratif :

Arrondissement d'Argelès-Gazost. Canton de la Vallée des Gaves. Gavarnie et Gèdre ont fusionné au 1er janvier 2016.

 

GAVARNIE

Population :
1999 : 164 hab.
1851 : 358 hab.
1836 : 315 hab.

Saint patron :
sainte Marie-Madeleine, 22 juillet

Sobriquet :
Eths templièrs "les templiers. La construction de l'église est attribuée aux templiers" (Rosapelly, vers 1910) .

Historique administratif :

Pays et sénéchaussée de Bigorre. Lavedan. Vallée de Barège. Canton de Luz depuis 1790. Citée comme commune en 1790, a été rattachée à Luz entre 1791 et 1801. Section de Luz, est érigée en commune en 1842.

Prononciation locale figurée : [gabar'niyo]

Dénominations historiques :
de Gavernia, latin (1144, Du Bourg).
prior Gabarniae, latin (1213, Du Bourg).
Hospitale de Gavarnia, latin et gascon (1379, Procuration Tarbes).
Guauarnie, Guabarnie (1429, Censier Bigorre).
Gavarnie, Gabarnie (1614, Guillaume Mauran).
Gabarnie (1760, Larcher, Pouillé Tarbes).
On lui attribue le nom de Gavarnie à cause de la rivière du Gave qui prend sa source dans son territoire (1768, Duco)

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Formé de gave et peut-être d'un suffixe -arn pré-latin et -ia.

- Rohlfs (Le gascon §7), R. Aymard (DNLHP) : Source du Gave. D'un prélatin *gabaru.
- Abbé Nègre (TGF) : Rien.

Discussion :
Une fois qu'on a dit que le nom de Gavarnie comporte le nom du Gave de Pau qui y prend sa source et que le mot gave est un hydronyme prélatin, on a dit tout ce qu'on peut savoir. La deuxième partie du nom demeure inexpliquée.

Etymologie :
Comporte le nom du gave qui y prend sa source.

Nom occitan :
Gavarnia.

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
Arribèra-Devath.

 

GÈDRE

Population :
1999 : 291 hab.
1876 : 1 012 hab.

Saint patron :
saint Mathieu, 21 septembre

Sobriquet :
Eths meniconhas "les faibles d'esprit", selon Rosapelly (vers 1910) : "Menico, Menicou, diminutifs de Dominique, serait le nom générique du naïf qui, dans tous les contes, est berné".

Historique administratif :

Pays et sénéchaussée de Bigorre. Lavedan. Vallée de Barège. Canton de Luz depuis 1790. Citée comme commune en 1790, a été rattachée à Luz entre 1791 et 1801. Section de Luz, est érigée en commune en 1842. Agrandie des quartiers de Saussa, Ayrues, Trimbareilles, Pragnères et Sarrat-de-Ben distraits de Luz (1897).

Prononciation locale figurée : ['yèdro]

Dénominations historiques :
en Gedra (1438, Laporte, Histoire Héas).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Obscur. Le gascon moderne gèdre (= lierre) représente une homonymie fortuite.
- Simin Palay, Abbé Nègre (TGF 23234) : De gèdre ( = lierre).

Discussion :
L'explication par le gascon gèdra (= lierre) est invraisemblable. D'ailleurs cette forme est inconnue en Bigorre où l'on dit partout gèira.

Etymologie :
Obscur.

Nom occitan :
Gèdra.

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
Pranhèras, Trimbarelhas, Airuas, Saussar, Hears, Gèdra-Dessús, Sarrat-de-Vent.

Ressources disponibles



Espace personnel