Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > L > Loudenvielle

Archives en ligne

Loudenvielle

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées

 


Altitude : 987 m.

Superficie : 4 336 ha.

Population :
2008 : 308 hab.
1999 : 261 hab.
1891 : 414 hab.
1806 : 347 hab.
1776 : 75 feux

Saint patron :
saint Just et saint Pasteur (Loudenvielle), 6 août
saint Martin (Aranvielle), 11 novembre

Sobriquet :
Eths cabiròus "les grosses têtes, les importants" (Rosapelly, vers 1910). Eths arratèrs "les ratiers" (Enq. A.L.G.). Eths broishis "les sorciers" (Rosapelly et Enq. A.L.G.)

Historique administratif :

Loudenvielle et Aranvielle sont deux communautés distinctes de la sénéchaussée d'Auch, de l'élection de Rivière-Verdun ou de Comminges ?, de la vallée de Louron. Canton de Bordères-Louron (1790-2014). Loudenvielle et Aranvielle sont réunies en 1806.

Arrondissement de Bagnères-de-Bigorre. Canton de Neste, Aure et Louron. Loudenvielle absorbe la commune d’Armenteule le 1er janvier 2016.

LOUDENVIELLE :

Prononciation locale figurée : [loudém'byèlo]

Dénominations historiques :
De Lodunvilla, latin (1387, Pouillé Comminges).
Loudemviele (1694, Registres paroissiaux).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Probablement NP germanique Laudo(ne) ou Lodo(ne) et Villa (= domaine).
- Abbé Nègre (TGF 26168) : Peut-être hydronyme Louron et gascon bièle (= localité, village,
bourg) avec attraction de Loudervielle, village voisin.
- Coromines/Orpustan : Prélatin lute (= avalanche) ou lurte (= éboulement).
- R. Aymard (DNLHP) : Contre la thèse de Coromines, il dit qu'il est peu vraisemblable qu'on
ait installé un habitat dans un couloir d'avalanche ou d'éboulement.

Discussion :
Boisgontier a sans doute raison de remarquer que les toponymes en -vièla (latin villa) sont généralement précédés d'un NP germanique. Pour cette raison il faut accorder plus de vraisemblance à la thèse de Dauzat. D'ailleurs, un NP germanique semblable se rencontre aussi dans Moulédous (cf. ce nom et Berganton DNI p. 238).

Etymologie :
Probablement NP germanique Lodone (?) et gascon vièla (du latin villa = domaine).

Nom occitan :
Lodenvièla.

 

ARANVIELLE :

Prononciation locale figurée : [aram'byèlo]

Dénominations historiques :
De Aramvilla, latin (1387, Pouillé Comminges).
Arambiele (1694, Registres paroissiaux).

Hypothèses précédentes :
Néant

Discussion :
Deux possibilités:
1- Aran représente le basque-aquitain aran (= vallée). Donc ville de la vallée : Ce qui ne serait pas en désaccord avec le site.
2- S'appuyant sur l'idée que les toponymes en -vièla sont généralement précédés d'un NP germanique, on pourrait voir précisément dans aran un anthroponyme. Il serait important de savoir si les attestations données par Lejosne (Arani Villa) sont exactes car alors, elles signifieraient ville d'Aranus.

Etymologie :
Du basque-aquitain aran (= vallée) ou NP probablement germanique et gascon vièla (du latin villa = domaine).

Nom occitan :
Aranvièla.

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
Tramedaigues, Saussars.

 

ARMENTEULE

Population :
1999 : 29 hab.
1856 : 88 hab.
1806 : 99 hab.
1776 : 13 feux

Saint patron :
saint Félix de Girone, 1er août

Sobriquet :
Eths aucatèrs "les éleveurs d'oies" (Rosapelly, vers 1910) . Eths gargolhèrs "ceux qui vivent au milieu des grenouilles" parce qu'il y a beaucoup de rigoles, et donc beaucoup de grenouilles (Enq. A.L.G.)

Historique administratif :

Sénéchaussée d'Auch. Election de Rivière-Verdun. Vallée de Louron. Canton de Bordères-Louron depuis 1790.

Prononciation locale figurée : [arménn'tèwlo]

Dénominations historiques :
Armeter Bila (milieu XIIIe s., Actes Bonnefont).
Lop d'Armentiervila (1249, Actes Bonnefont).
de Armentevilla, latin (1387, Pouillé Comminges).
Armenteulle (1767, Larcher, Cartulaire Comminges).
Armenteoïelle (1790, Département 1).

Hypothèses précédentes :
- R. Aymard (DNLHP) : NP latin Armentus et teuleria (= tuilerie).

Discussion :
Nom dont les formes anciennes semblent avoir été déformées et latinisées de façon arbitraire. Concernant la première partie, un NP Armentius me paraît être l'hypothèse la plus probable (Armentiu/Armenthiu est attesté). Concernant la deuxième partie, d'une part rien ne justifie un suffixe -ola, d'autre part la finale -teule (= tuile) semble être une déformation récente ; vila (= ville) reste donc le plus vraisemblable.

Etymologie :
Peu clair. Le plus probable serait de comprendre ce nom comme Armenti villa (Ville d'Armentius).

Nom occitan :
Armentèula.

Ressources disponibles



Espace personnel