Journée nationale des mémoires de l'esclavage, des traites et de leurs abolitions

Cahier de doléances de Bagnères-de-Bigorre

Bien qu'éloignée des zones de la traite négrière, la Bigorre conserve dans ses archives quelques éléments relatifs à ce terrible commerce. Ainsi, dans le cahier de doléances des habitants de Bagnères-de-Bigorre rédigé le 30 mars 1789, ces derniers demandent que soit aboli l'esclavage : "Que l'esclavage des nègres contrariant les vues de justice et d'humanité qui caractérisent ce siècle sera supprimé en conciliant cet acte de législation avec l'intérêt bien vus des propriétaires". Il faut noter que cette délibération est la seule inscrite par les Bagnérais à ne pas avoir un caractère local.

Retrouvez ici le cahier de doléances de la communauté de Bagnères-de-Bigorre. Ce document est conservé sous la cote 1 C 273 / 1.

 

Pour de plus amples informations sur cette journée, consultez le site FranceArchives : https://francearchives.fr/fr/actualite/232252278.