Les registres de l'Enregistrement

Les tables de successions et absences

Etablies par l’administration fiscale de l’Enregistrement, les tables de successions et absences sont instaurées officiellement à compter de 1825 (il existe toutefois, pour certains bureaux, des registres antérieurs à cette date – dès 1815 - et portant déjà le qualificatif de table de successions et absences). Ces documents mentionnent, pour une période donnée, les personnes décédées ou absentes listées par lettre alphabétique (tous les patronymes en A, puis en B) inscrits dans l’ordre chronologique de date de déclarations de succession.

 

Ces tables constituent la première étape pour accéder aux détails des successions mentionnés dans les registres de mutation par décès qui apportent des renseignements à la fois sur les biens et sur les ayants-droits (si le défunt dispose de biens naturellement). Ces derniers ne sont pas numérisés et restent accessibles en salle de lecture des Archives départementales sous leur forme originale.

 

Couvrant une période chronologique relativement large, ces tables permettent, sur le plan généalogique, d’effectuer des recherches sur un périmètre géographique important (à l’échelle d’un canton dans les premiers temps puis d’une zone plus étendue par la suite). Elles s’avèrent donc un outil intéressant lorsque vous ne disposez ni du lieu précis de décès d’une personne (mais d’une simple zone géographique), ni de sa date de décès (mais simplement d’une période).

 

Pour connaître les modalités de recherche dans les tables de successions et absences en ligne, se reporter à la fiche pratique.

Pour connaître le bureau de rattachement d’une commune, consulter la fiche dédiée.

Pour plus d’informations sur les archives produites par l’Enregistrement, se reporter à la fiche pratique.

 

La numérisation des tables de successions et absences est le fruit d’un partenariat avec la société Coutot-Roehrig.

 

Attention : deux tables ont fait l’objet d’une opération de restauration préalablement à leur numérisation. Celle-ci est survenue à postériori. Ces deux registres seront mis en ligne ultérieurement.

Les deux tables concernées sont, d’une part celle établie par le bureau de l’Enregistrement de Bagnères-de-Bigorre couvrant la période 1871-1895 (cote : 3 Q 3 / 21) et, d’autre part, celle dressée par le bureau de l’Enregistrement de Luz-Saint-Sauveur couvrant les années 1922 à 1934 (cote : 3 Q 19 / 113).

 

Accèder aux tables de succession et absences