La situation des Archives départementales

Le bâtiment des Ursulines par J.-M. Pondebat

Un site principal et deux annexes

A l’heure actuelle, le service des Archives départementales des Hautes-Pyrénées dispose d’un site principal et de deux annexes pour assurer ses missions.

 

Inauguré en 1937 rue des Ursulines à Tarbes, le site principal regroupe une large partie des activités du service. On y recense en effet les bureaux des agents, les espaces d’accueil du public, des espaces de travail spécifique (salle de conditionnement, atelier de reliure-restauration) ainsi que des magasins, lieux de stockage des archives d’une capacité légèrement supérieure à 9 km linéaires.

Outre la saturation des magasins, les espaces de travail ne sont cependant plus adaptés aux besoins d’un service d’archives : on note notamment l’absence de salles de tri et de classement ou encore le manque d’outils utiles à la valorisation (salle d’exposition, espace dédié au service éducatif pour l’accueil du public scolaire…).

Retrouvez la présentation de ce bâtiment dans le cadre de l’exposition « Un octogénaire : le bâtiment des Archives départementales ».

 

La saturation des espaces de stockage au sein du site des Ursulines a entraîné le recours à un premier site annexe, celui de l’ancienne Ecole normale située rue Eugène Ténot, propriété du Département.

Outre l’accueil des archives, ce bâtiment a également abrité la salle de tri et de classement ainsi que l’espace de numérisation des archives jusqu’au lancement de la campagne de dépoussiérage des documents qui y sont conservés. Ceux-ci doivent être transférés avant le début du chantier d’aménagement du nouveau bâtiment des Archives départementales. C’est en effet ce site qui a été retenu par le Conseil départemental pour accueillir le nouvel édifice.

 

A l’instar du bâtiment des Ursulines, ce site étant arrivé à saturation, une seconde annexe a été aménagée dans l’ancienne salle des ventes Saint-Jean à Bordères-sur-l’Echez. Si ce hangar présente l’avantage de fournir un espace de stockage important, il ne répond, à l’instar du site d’Eugène Ténot, pas pleinement aux normes de conservation. Aucun espace de travail (salle de classement notamment) n’y est non plus disponible.

 

Si ces deux annexes ont permis aux Archives départementales de continuer à assurer l’une de ses missions fondamentales, la collecte – aujourd’hui on recense plus de 19 km linéaires d’archives –, elles présentent néanmoins de nombreux désagréments et difficultés qui impactent les autres missions du service : conditions de conservation peu satisfaisantes, éloignement des sites complexifiant certaines tâches sur le plan organisationnel, absence d’espace de tri, de classement et de valorisation, de salles de dépoussiérage et de quarantaine…

Face à cette situation, le Conseil départemental a donc décidé, en octobre 2018, de doter le service des archives d’un outil totalement adapté à ses besoins sur le site de l’ancienne Ecole normale à Tarbes.