Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > C > Chelle-Spou

Archives en ligne

Chelle-Spou

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 487 m. 

Superficie : 458 ha.

Population :
1999 : 91 hab.
1836 : 450 hab.
1806 : 329 hab.
1300 : 30 feux

Saint patron :
Notre Dame de l'Assomption, 15 août

Sobriquet :
Eths minja-caulets de Shèla « les mangeurs de choux de Chelle ». Eths truca'stacas d'Espon « les batteurs d'estrade de Spou » (Rosapelly, vers 1910) .

Historique administratif :
Sénéchaussée de Toulouse. Pays de Nébouzan. Viguerie de Mauvezin. Canton de Bagnères puis de Bourg (1790), de Lannemezan depuis 1801. Chelle-Spou est désignée sous les noms de Chelle-Dessus, puis de Chelle en 1790 et en 1801, de Chelle-Spou en 1806. 

 

Chelle

Prononciation locale figurée : ['chèlo]

Dénominations historiques :
A Siela (v. 1200-1230, Cartulaires Bigorre).
Sila (1256, Contrat mariage Esquivat).
Augerius de Filie, ... en Auger d'Essiela ; Gastonus de Filie, ... Gasto d'Essiela (1283, Procès Bigorre).
Esfiele (1285, Montre Bigorre).
Gasto d'Effiele (1285, Balencie, Procès Bigorre).
de Schela (1300, Enquête Bigorre).
De Shela (1313, Debita regi Navarre).
De Xella Superiori, latin (1342, Pouillé Tarbes).
de Xella Superiore, latin (1379, Procuration Tarbes).
Chelle-Dessus (1770-1791, Registres paroissiaux).
Chelle-Dessus (1790, Département 1).
Chelle Dessus (fin 18°s. Carte de Cassini).

Discussion :
1- Sur Chelle : Certainement pas du latin cella (= hermitage, petit monastère) qui en gascon aurait donné Cère/Sère (Cf. Sère-en-Lavedan, Sèra-Lanso, Esquièze-Sère, Sère-Rustaing dans les Hautes-Pyrénées et Cère dans les Landes) !!! Il faut donc trouver autre chose.
2- A titre de simple suggestion : Chelle ne pourrait-il pas représenter une évolution phonétique de vièla (= ville) ? Ce n'est pas absolument impossible après que H. Polge (RIO 1965 p. 34-40) l'ait montré pour Gelle/Jelle (cf. Villemur).

Etymologie :
Obscur.

Nom occitan :
Shèla.

 

Spou

Prononciation locale figurée : [és'pou]

Dénominations historiques :
de-Spor (1313, Debita regi Navarre).
de Spaone, latin (1313, Debita regi Navarre).
de-Spoos (1429, Censier Bigorre).
Espou (1745-1787, Registres paroissiaux).
Espou (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF), R. Aymard (DNLHP) : Du gason espou (= versant). D'après Palay.
- Abbé Nègre (TGF) : Rien.

Discussion :
On a ici une forme masculine de espona (latin sponda) dont le sens premier est talus, limite, talus faisant limite.

Etymologie :
Gascon espon. Du latin sponda (= versant, talus, limite, talus faisant limite).

Nom occitan :
Espon.

Ressources disponibles



Espace personnel