Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS
Archives départementales des Hautes-Pyrénées

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > D > Dours

Archives en ligne

Dours

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 324 m.

Superficie : 499 ha.

Population :
1999 : 183 hab.
1832 : 320 hab.
1806 : 157 hab.
1313 : 18 feux

Saint patron :
Découverte des reliques de saint Etienne, 3 août

Sobriquet :
Los pataquèrs : "les batailleurs" (Rosapelly, vers 1910) .

Historique administratif :
Pays et sénéchaussée de Bigorre. Quarteron de Rabastens. Canton de Tarbes, puis d'Aubarède (1790), dont le chef-lieu est transféré à Pouyastruc en 1803.

 

Prononciation locale figurée : [dour]

Dénominations historiques :
Arnaldus Gillelmi de Dorz, latin et gascon (1210, Cartulaire Berdoues ; 1235, ibid.).
de Dorz (1285, Montre Bigorre).
De Dortz (1313, Debita regi Navarre).
De Dours (1342, Pouillé Tarbes).
Dortz, Dors (1429, Censier Bigorre).
Dours (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF), Abbé Nègre (TGF) : Rien.
- R. Aymard (DNLHP) : Le d est une préposition agglutinée. Le radical provient du gascon ort, du latin hortus.

Discussion :
Pour plusieurs raisons l'étymon hortus ne convient pas phonétiquement :
1- La voyelle [ou] alors que òrt comporte un ò ouvert.
2- La constance des formes avec d initial rend peu vraisemblable l'hypothèse d'une préposition agglutinée.

Etymologie :
Obscur.

Nom occitan :
Dors.

Ressources disponibles



Espace personnel