Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > A > Adervielle-Pouchergues

Archives en ligne

Adervielle-Pouchergues

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 950 m.

Superficie : 914 ha.

Population :
2013

Population :

2013 : 120 hab.

1999 : 80 hab.

1851 Adervielle : 196 hab.

1836 Pouchergues : 83 hab.

1806 : 235 hab.

1776 : 42 feux

Saint patron :

saint Etienne (Adervielle), 26 décembre

saint Laurent (Pouchergues), 10 août

Sobriquet :

Eths lodèrs « les ardoisiers » (Rosapelly, vers 1910) , à cause des carrières d'ardoise (lòda) exploitées autrefois. Eths miquelets « les miquelets ». « Les bandits connus sous le nom de Miquelets auraient, dit-on, fondé ce village » (Rosapelly) .

Historique administratif :  

Communautés distinctes. Sénéchaussée d'Auch. Election de Rivière-Verdun. Vallée de Louron. Canton de Bordères-Louron (1790-2014). Adervielle et Pouchergues sont associées depuis 1988.

Arrondissement de Bagnères-de-Bigorre. Canton de Neste, Aure et Louron.

 

Adervielle

Prononciation locale figurée : [adér'bièlo]

Dénominations historiques :

de Adirvilla, latin(1387, Pouillé Comminges)

Discussion :

Ader est bien un anthroponyme gascon (cf le poète Guillaume Ader 1570-1638, originaire du bas Comminges ; Clément Ader, le pionnier de l'aviation, originaire de Muret).Voir aussi Adé (Canton de Lourdes-Est). L'hypothèse anthroponymique de Dauzat est donc vraisemblable. Resterait à savoir si le NP Ader dérive bien du germanique Ad-hari : ce qui est probable.

Vièla: Du latin villa (= domine rural).

Etymologie :

NP gascon d'origine probablement germanique Ader et gascon vièla (= ville).

Nom occitan :

Adervièla.

 

Pouchergues

Prononciation locale figurée : [pou'chérgués/pou'ciwés/pou'chéwrés]1

Dénominations historiques :

De Porcingias, de Porcinguis, latin (1387, Pouillé Comminges)

Pouchergues en Loron (1678, Registres paroissiaux)

Hypothèses précédentes :

- Dauzat et Rostaing (DENLF), Abbé Nègre (TGF) : Rien.

- R. Aymard (DNLHP) : Théonyme : "Mont du Dieu Ergé".

Discussion :

L'hypothèse de R. Aymard s'appuie sur une inscription "Au Dieu Erge" (voir fiche de Monsérier) et sur une attestation donnée par Lejosne (de Podio Ergii 1472. L. du chap. de Comminges) qui est sans doute une fausse référence.

En effet, dans notre région, le continuateur du latin podium n'est pas [pouch]. C'est [pouey] ou [pouy]. D'ailleurs un document de 1472 est bien tardif pour attester la permanence d'un culte à un dieu aquitain !

Les attestations de 1387 nous renvoient plutôt au latin porcilia (= porcherie, domaine où on élève les porcs) > gascon porcingla (mot de la vallée d'Aure). Comparer avec Poursiugues (Pyr.-Atl. Canton d'Arzacq).

On notera l'existence d'une localité nommée Porcingles en Val d'Aran.

Etymologie :

Du gascon porcinglas (latin porcilia) = lieux où on élève les porcs.

Nom occitan :

Pochergues.

Concernant la prononciation de la finale féminine, on se reportera au Dictionnaire Français-Occitan Atau que's ditz p. 18.

Ressources disponibles



Espace personnel