Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS
Archives départementales des Hautes-Pyrénées

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > A > Avezac-Prat-Lahitte

Archives en ligne

Avezac-Prat-Lahitte

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 620 m. 

Superficie : 1 781 ha.

Population :
1999 : 512 hab.
1851 : 1 226 hab.
1806 : 687 hab.
1313 : 70 feux

Saint patron :
saint Barthélémy, 24 août, à Avezac
saint Barthélémy, 24 août , à Prat
saint Michel, 29 septembre, à Lahitte

Sobriquet :
Eths lops « les loups » c'est-à-dire tenaces, durs » (Rosapelly, vers 1910) . Eths gaveruts « les goîtreux (d'Avezac) » (Enq. A.L.G.). Eths sernalhèrs, mot dérivé de sernalha « petit lézard gris ». Rosapelly interprète : « les paresseux », mais ce sobriquet, qui existe en d'autres lieux, peut s'appliquer aux habitants d'un village bien situé sur un versant ensoleillé.

Dicton :
Poralha d'Avesac, canalha de Prat, eths dera Bastida per dessús eth mercat « Volaille d'Avezac, canaille de Prat, et ceux de Labastide par dessus le marché » (dicton usité par ceux d'Asque, Enq. A.L.G.)

Historique administratif :
Avezac, Prat, Lahitte relèvent en 1789 de la sénéchaussée de Toulouse, du pays de Nébouzan, de la viguerie de Mauvezin. Avezac et Prat sont à partir de 1790 du canton de La Barthe-de-Neste. Prat, citée comme commune dès 1790, paraît avoir été réunie à Avezac entre 1801 et 1806. Lahitte, canton de Lannemezan (1790), puis de La Barthe-de-Neste à partir de 1801, a été réunie à Avezac-Prat en 1972. 

 

Avezac

Prononciation locale figurée : [awé'zak]

Dénominations historiques :
D-Auesag, D-Auzag, D-Auezag (XIIe, Cartulaires Bigorre ).
Avezac (1256, Contrat mariage Esquivat).
de Avezaco, latin (1300, Enquête Bigorre).
De Auezaco, latin (1313, Debita regi Navarre ; 1379, Procuration Tarbes).
De Avesaco, latin (1342, Pouillé Tarbes).
de Avessaco, latin (1369, Larcher, Castelbajac).1

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF), Abbé Nègre (TGF 6953), R. Aymard (DNLHP) : NP latin Avitius et suffixe -acum.

Discussion :
Aucun problème.

Etymologie :
Nom de domaine antique formé sur le NP latin Avitius avec le suffixe -acum qui donne -ac en gascon.

Nom occitan :
Avesac.

PRAT :

Prononciation locale figurée : [prat]

Dénominations historiques :
de Prato, latin (1313, Debita regi Navarre).
Prat (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF), Abbé Nègre (TGF) : Rien sur ce village en particulier.

Discussion :
Aucun problème.

Etymologie :
Du gascon prat (= pré).

Nom occitan :
Prat.

 

Lahitte

Prononciation locale figurée : ['éra 'hita]

Dénominations historiques :
A La Fita en las Seubas (v. 1200-1230, Cartulaires Bigorre).
De Fita prope Auezacum (1313, Debita regi Navarre).
De Fita (1342, Pouillé Tarbes ; 1379, Procuration Tarbes).
La Hitte (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Rien pour ce village en particulier, mais pour d'autres : Ancien
provençal (sic) et languedocien fito (= borne).
- Abbé Nègre (TGF) : Rien pour ce village en particulier, mais pour d'autres : Gascon
Hite (= borne, frontière, limite).
- R. Aymard (DNLHP) : Tous les villages environnants étant du même Nébouzan, il ne semble
pas s'agir de "limites". Avezac dont dépend Lahitte abonde en mégalithes et pierres dressées.

Discussion :
Aucun problème. On peut tenir compte de la remarque de Robert Aymard.

Etymologie :
Mot gascon hita désignant, selon les lieux une pierre levée, (monument mégalithique) ou une borne marquant une limite.

Nom occitan :
Era Hita.
Il existe un autre Avezac, actuellement dans Tournay (Auisac, Abisac de l'auesque de Tarbe, 1429, Censier Bigorre), mais il est probable que cette possession Castelbajac soit bien l'Avezac d'Avezac-Prat. Par ailleurs, le Forto Guilhermi de Auisaco, présent à la fondation de Saint-Pé (1022, Marca), n'a pas été encore identifié. Pour mémoire, la distinction faite ici entre u et v n'a pas de valeur puisque les graphies médiévales les confondent.

Ressources disponibles



Espace personnel