Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > J > Jarret

Archives en ligne

Jarret

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 400 m. 

Superficie : 444 ha.

Population :
1999 : 219 hab.
1851 : 298 hab.
1806 : 235 hab.
1429 : 15 feux

Saint patron :
saint Martin, 11 novembre, à Jarret
saint Roch, 16 août, à Ayné
saint Jean-Baptiste, 24 juin, à Louzourm
Notre-Dame, à Léret

Historique administratif :
Jarret, Ayné, Louzourm et Léret sont des pays et sénéchaussée de Bigorre et du quarteron de Lourdes. Baronnie des Angles. Les quatre lieux sont communes en 1790, Léret étant rattachée à Jarret entre 1791 et 1801, Jarret, Ayné et Louzourm réunies en 1836. Canton de Lourdes depuis 1790, de Lourdes-Est en 1973. 

 

Jarret

Prononciation locale figurée : [ya'rrét]

Dénominations historiques :
A Ierret (v. 1200-1230, Cartulaires Bigorre).
De Gerreto, latin (1313, Debita regi Navarre).
Geret (1338, Livre vert Bénac).
De Geyreta, latin (1342, Pouillé Tarbes)1
de Gereto, latin (1379, Procuration Tarbes).
Gerret (1429, Censier Bigorre).
Jerret, 1736 ; Gerret, 1738 ; Jarret, 1755 (Registres paroissiaux).
Jerret (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF), Abbé Nègre (TGF) : Rien.
- R. Aymard (DNLHP) : Diminutif du gascon ger (= pâturage, avec grange). On rencontre des toponymes semblables à Cauterets.

Discussion :
1- Les graphies anciennes (rr double) excluent qu'il puisse s'agir du gascon gèrm (du latin eremus : pâturage).
2- Par contre à la fois les graphies anciennes et la proximité géographique imposent un rapprochement entre le nom de ce village et le pic de Jer tout proche.

Etymologie :
A rapprocher du nom de la montagne voisine, le pic de Jer.

Nom occitan :
Jarret.

 

Ayné

Prononciation locale figurée : [ay'nè]

Dénominations historiques :
d'Ayner (1256, Livre vert Bénac).
d'Ayne (1309, ibid.).
Ayne (1313, Debita regi Navarre).
De Aynerio, latin (1342, Pouillé Tarbes ; 1379, Procuration Tarbes).
d'Aynee, d'Ayner, D-Ayne (1384, Livre vert Bénac).
Ayner (1429, Censier Bigorre).
Ainé (1760, Larcher, Pouillé Tarbes).
Ainé (1790, Département 1).
Ayné (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF), Abbé Nègre (TGF) : Rien.
- R. Aymard (DNLHP) : Ayner, doublet d'Asinarius (cf. Berganton op. cit. p. 177).

Discussion :
NP. Du latin asinarius (= conducteur d'âne). Autre forme de Aner. Serait un sobriquet venu des musulmans d'Espagne et appliqué aux chrétiens.

Etymologie :
Nom d'homme médiéval.

Nom occitan :
Ainèr

 

Louzourm

Prononciation locale figurée : [lou'zourm]

Dénominations historiques :
A Lozorn, Losorn (v. 1200-1230, Cartulaires Bigorre).
De Lozorn (1313, Debita regi Navarre ; 1338, Livre vert Bénac ; 1403, ibid.).
de Lozornio, latin (1319, Livre vert Bénac).
Losorn els2 Ancles (1338, ibid.).
Lo Sorm, en lo loc deu Sorm (1429, Censier Bigorre).
Lousoure (1760, Larcher, Pouillé Tarbes).
Lousour (Duco, 1768).
Lousour, Louzour (1737-1788, Registres paroissiaux).
Lousour (1790, Département 1 et 2).
Lousour (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF), Abbé Nègre (TGF) : Rien.
- R. Aymard (DNLHP) : Peut-être lou sourn(e) : Le (lieu, sol) sombre.

Discussion :
L'hypothèse de R. Aymard ne peut être retenue pour deux raisons :
a- L'adjectif sorn (= sombre) existe bien en ancien occitan, mais n'est jamais attesté en toponymie gasconne.
b- Nous ne sommes pas dans un zone où l'article défini est lo mais eth.

Etymologie :
Obscur.

Nom occitan :
Losorm

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
Leret.
Probable erreur de lecture de Larcher pour Geyreto.
2 Comprendre en els.

Ressources disponibles



Espace personnel