Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS
Archives départementales des Hautes-Pyrénées

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > B > Barèges

Archives en ligne

Barèges

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 1 240 m.

Superficie : 4 584 ha.

Population :
1999 : 256 hab.
1946 : 374 hab.

Saint patron :
sainte Marie-Madeleine, 22 juillet

Sobriquet :
Eths tòis (étendu à l'ensemble de la vallée) 

Dicton :
Vrente d'Asun, camas de Cautarés e cap de Barètja que hèn un bon òmi. "Ventre d'Azun, jambes de Cauterets et tête de Barèges font un bel homme". Les gens d'Azun passent pour être grands mangeurs; ceux de Cauterets pour être des marcheurs infatigables, et les Barégeois être fort intelligents (J. Bourdette).

Historique administratif :
Lieu sans existence administrative avant 1789, rattaché au spirituel à Betpouey, pays et sénéchaussée de Bigorre, Lavedan, vallée de Barège. Commune en 1790 sous le nom de Bains-de-Barèges, encore citée en 1801 sous celui de Barège-les-Bains, mais semble rattachée à Betpouey dès 1802. Distraite de Betpouey-Barèges, elle est érigée en commune en 1946. Elle appartient au canton de Luz depuis 1790.

 

Prononciation locale figurée : [ba'rèdyo]

Dénominations historiques :
Guilhermus de Baregda, latin et gascon (1037 ou v. 1040, Livre vert Bénac).
in Valletica, latin (v. 1075, Cartulaire Saint-Savin).
Valletici homines, latin (1077, ibid.; etc.).
Odo de Baregiis, latin (1095, Cartulaire Saint-Pé).
Arsenius de Baretge, latin et gascon (1105, Cartulaire Saint-Savin).
homines Baredgie et Levitani, Baregie, latin (v. 1110, Cartulaires Bigorre).
de Baredge, (1114-1118 ?, Livre vert Bénac).
W. Edz de Valletica, gascon et latin (entre 1163 et 1171, Cartulaires Bigorre).
De hostaticis Baradgie, Baregie, latin (XIIe s., Cartulaires Bigorre).
de Baradginis ... qui secum intrabunt Baredgiam, Baregiam, latin (ibid.)
in Baredgia, Baregia, ipsi Baredgini, Baregini, Baradgienses, latin (ibid.)
els homes de Baredge, Barege, (XIIe s., Cartulaires Bigorre).
in valle de Baredge, latin et gascon (1168, Bulle Alexandre III).
Baredge (1284, Procès Bigorre; etc.)
vallis de Baregio, bajulia de Baregia, latin (1300, Enquête Bigorre).
Augerius de Valetica,vallis Baregie,latin (1300, Enquête Bigorre).
in uillis baiulie de Valletica, latin (1313, Debita regi Navarre).
In Valetica, latin (1342, Pouillé Tarbes).
la bal de Baretge, val de Varetge (1429, Censier Bigorre).
le bain d'eau chaude et salutaire à plusieurs maux, ... est en Labatsus de Barege (1614, Guillaume Mauran)
Bains de Barège (1743-1788, Registres paroissiaux; 1760, Larcher, Pouillé Tarbes).
Bains-de-Barèges (1790, Département 1).
Barège-les-Bains (1801, Département 3).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Rien.
- Abbé Nègre (TGF) : latin vallem et suffixe -etica, "la ville de la vallée".
- R. Aymard (DNLHP) : Valletica, titre fantaisiste que se sont octroyé les Du Pont d'Arras seigneur du Barège au XIII° siècle.

Discussion :
Phonétiquement l'étymon valletica est parfaitement acceptable (cf. par ex. vilatge, fr. village < latin villaticum). R. Aymard conteste cette étymologie au nom d'un mauvais argument : il est en effet inexact de dire que le nom de Valletica n'apparaît qu'au XIII° siècle.
Des attestations historiques, il semble donc se dégager une triple conclusion :
a- Le nom de Valletica semble d'abord être le nom de la vallée avant d'être le nom d'une localité.
b- Ce nom est formé du latin vallem ( > [bar], en gascon) et du suffixe -eticam, de signification incertaine, peut-être diminutive.
c- La forme plurielle de l'écriture officielle est une fantaisie qui date seulement du XVIIIesiècle.
Cependant cette étymologie est contestée par Jean-Louis Massoure (Le pays Toy) qui objecte qu'elle supposerait une latinisation totale qui est ici invraisemblable. Soit ! Mais dans ce cas il ne faut pas proposer un autre mot d'origine latine varèit ( < de vervactum = jachère).
Xavier Ravier, se fondant sur des rapprochements avec d'autres lieux homonymes, pensait également que le latin Valletica masquerait un nom pré-latin.

Etymologie :
Latin vallem (= vallée) et suffixe -etica (= petite vallée), masquant peut-être un nom pré-latin.

Nom occitan :
Varètja.

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
Cabadur, Tornavop, Portasos.

Ressources disponibles



Espace personnel