Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > B > Bize

Archives en ligne

Bize

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 515 m.

Superficie : 1 296 ha.

Population :
1999 : 206 hab.
1846 : 1 297 hab.
1841 : 3 419 hab. (avec Nistos)
1806 : 2 353 hab. (avec Nistos)
an II-III : 2 100 hab.

Saint patron :
Notre Dame de l'Assomption, 15 août

Sobriquet :
Eths varadèrs : "ceux qui creusent des fossés. Les gens de Bize-Nistos vont travailler dans le département du Gers pendant l'hiver, se livrant spécialement aux travaux de terrassement et au recurage de fossés" (Rosapelly, vers 1910) .

Historique administratif :
Bize et son quartier de Nistos sont de la sénéchaussée de Toulouse, de l'élection de Comminges, de la baronnie de Bize. Bize et Nistos sont deux communes du canton de Nestier en 1790, citées dans le même canton sous le seul nom de Bize en 1801 (elles ont donc été réunies entre 1791 et 1801). Le chef-lieu du canton de Nestier est transféré à Saint-Laurent en 1870. Le nom de Bize-et-Nistos ou de Bize-Nistos est le nom d'usage porté jusqu'en 1844, date à laquelle Nistos, qualifié administrativement de section de Haut-et-Bas Nistos, est érigée en commune sous ce dernier nom. Bize, qui était régulièrement désignée sous ce nom de Bize depuis 1845, mais que l'administration s'obstinait à appeler Bize-Nistos, reprend officiellement le nom de Bize en 1907.

 

Prononciation locale figurée : ['bi zo]

Dénominations historiques :
Bares de Visa, en Bidal de Visa (milieu XIIIe s., Actes Bonnefont).
De Bisa superiori et inferiori, Bisa, latin (1387, Pouillé Comminges).
Bize (1790, Département 1; 1801, Département 3).
Bise (1790, Département 2).
Bize-Nistos (1806, Laboulinière).
Bize. (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : NP gaulois Bitius ou Bisius.
- Abbé Nègre (TGF 10161) : NP roman Bisius + a.
- R. Aymard (DNLHP) : Comme les hypothèses précédentes à condition d'admettre que la finale -a dissimule un suffixe -anum.

Discussion :
Il est difficile de dissocier Bize (Htes-Pyr.), de Bize (Aude), de Bize (Hte-Marne). Or, pour ces deux villages, on admet comme étymon le NP Bisius. Concernant Bize (Aude), il est prouvé qu'on a affaire à Bisius + anum (avec recul de l'accent tonique).
Concernant notre village, Boisgontier fait remarquer qu'il n'y a aucune raison d'imaginer un suffixe en -anum qui n'est suggéré par aucune attestation ancienne. Mais du même coup, il faudrait renoncer à l'étymon Bisius à cause de la finale en a qui dans ce cas ne s'expliquerait plus.
C'est pourquoi, malgré l'insuffisance des attestations anciennes, nous admettrons quand même comme possible : Bisius + -anum.

Etymologie :
Probablement domaine antique. Du NP latin Bicius et suffixe d'appartenance -anum qui donne -an en gascon, avec recul de l'accent tonique.

Nom occitan :
Bisa.

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
Boishèra, era Sèrra, era Hita, Aura, era Senhada.

Ressources disponibles



Espace personnel