Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > B > Boô-Silhen

Archives en ligne

Boô-Silhen

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 406 m. 

Superficie : 312 ha.

Population :
1999 : hab.
1846 : 318 hab.
1806 : 283 hab.
1429 : 16 feux

Saint patron :
saint Barthélemy à Boô, 24 août
saint Vincent à Silhen, 22 janvier
saint Jean-Baptiste à Asmets, 24 juin

Sobriquet :
Eths pesquits de Bòr, « les vairons de Boô ». A cause de la situation de ce village au bord du Gave. Eths cabilats de Bòr, « les chabots de Boô », autre sobriquet donné par Rosapelly (vers 1910), ce qui revient au même. Eths grilhons de Silhen, « les grillons de Silhen ». Eths vopats de Silhen, « les renardeaux de Silhen » (Rosapelly, même date) .

Historique administratif :
Pays et sénéchaussée de Bigorre. Lavedan. Arribèra de Davantaygue. Boô, Silhen et Asmets, communes distinctes, sont placées dans le canton de Davantaygue (chef-lieu à Préchac) en 1790. Elles sont réunies entre 1791 et 1801. Canton d'Argelès depuis 1801. 

 

Boô

Prononciation locale figurée : [bo]

Dénominations historiques :
Bor (1025-1036 ou 1059-1078, Cartulaire Saint-Savin ; XIIe s., Cartulaires Bigorre ; XIIe ou XIIIe s., Livre vert Bénac ; 1285, Montre Bigorre ; 1313, Debita regi Navarre).
au Quod de Bor (XIIe ou XIIIe s., Livre vert Bénac ; 1294, ibid.).
Boor (1349, Livre vert Bénac).
Cotdebo (1429, Censier Bigorre).
Bôo (1783, Registres paroissiaux; 1788, ibid.).
Boo (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : Obscur (cf, bo, abo "ravin" en gascon)
- Abbé Nègre (TGF) : Rien.
- R. Aymard (DNLHP) : "Pas de ravin dans ce village. Dans les mentions, un premier élément indique que ce lieu occupe un petit "col entre les pentes de St-Pastous et la butte d'Asmets. Le deuxième élément paraît être un nom de possesseur, par exemple l'une des formes patronymiques médiévales dérivées du germanique Boso, recueillies par Berganton (op. cit. p. 198) Boz, Bos, Boos.

Discussion :
La constance du r final dans les attestations médiévales permet d'exclure catégoriquement des dérivés de bonus (= bon), de bos (boeuf) ou le NP Boso donné par R. Aymard.

Etymologie :
Obscur.

Nom occitan :
Bòr.

 

Silhen

Prononciation locale figurée : [si'liénn]

Dénominations historiques :
in Silien (v. 870, Livre vert Bénac).
Silen (1036, Cartulaire Saint-Savin ; 1167, ibid. ; XIIe ou XIIIe s., Livre vert Bénac).
Silien (XIIe s., Cartulaires Bigorre).
Silhen (v. 1150, ibid. ; 1167, ibid. ; 1349, Livre vert Bénac ; 1379, Procuration Tarbes ; 1412, ADHP, G 1208).
Selhen (1313, Debita regi Navarre).
Silhen (1429, Censier Bigorre).
Silhen (1783, Registres paroissiaux; 1788, ibid.).
Silhen (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF), Abbé Nègre (TGF) : Rien.
- R. Aymard (DNLHP) : Dans la mesure où le suffixe -en serait d'appartenance, il s'agit du NP romain connu Silius (ou Silus).

Discussion :
A rapprocher probablement du village détruit de Sillac (commune de Vic-en-Bigorre) avec suffixe différent. A rapprocher aussi de Silhac (Ardèche : NP latin Cilius et suffixe -acum selon Nègre. Mais Berganton (DNI p.266-7) donne une série de NP de racine Sil- dont l'origine latine ne semble pas évidente.

Etymologie :
Nom de personne peut-être aquitain (Sil-) ou latin (Cilius ) et suffixe -en(num) aquitain (domaine de...).

Nom occitan :
Silhen.

 

Asmets

Prononciation locale figurée : [as'mets]

Dénominations historiques :
Asmes (1313, Debita regi Navarre ; 1349, Livre vert Bénac)
Asmees (1412, ADHP, G 1208)
Asmees (1429, Censier Bigorre)
Asmés, Asmes (1783, Registres paroissiaux ; 1788, ibid.)
Asmés (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF), Abbé Nègre (TGF) : Rien.
- R. Aymard (DNLHP) : Rapprocher ce nom du basque Asme qui fut Aspe (= pied du roc). Asmets jouxte une butte rocheuse. Malheureusement cela n'éclaire pas la finale. A rapprocher aussi de Osmets en plaine. En l'absence d'autre explication on peut penser a Adsmerius, nom gaulois du Dieu Mercure : Simple suggestion.

Discussion :
Boisgontier estime avec raison que les formes anciennes sont trop peu sûres pour permettre une hypothèse. On notera aussi qu'aucune attestation n'explique l'apparition du ts final. Le première suggestion de R. Aymard pourrait constituer une piste, à condition d'avoir davantage d'attestations fiables. La dernière suggestion d'un dieu gaulois semble à rejeter.

Etymologie :
Obscur.

Nom occitan :
Asmets.

Ressources disponibles



Espace personnel