Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS
Archives départementales des Hautes-Pyrénées

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > C > Castelbajac

Archives en ligne

Castelbajac

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 511 m.

Superficie : 820 ha.

Population :
1999 : 130 hab.
1846 : 865 hab.
1806 : 696 hab.
1429 : 27 feux

Saint patron :
saint Jean-Baptiste, 24 juin

Sobriquet :
Eths caishaus grans "grosses dents, par dérision, sans doute, à cause de leur nourriture ordinaire [bouillie], dont la mastication était facile" (Rosapelly, vers 1910) .

Historique administratif :
Pays et sénéchaussée de Bigorre. Quarteron de Tarbes. Marquisat de Castelbajac. Canton de Galan depuis 1790. Perd en 1865 sa section de Houeydets érigée en commune.

 

Prononciation locale figurée : [kas'tèb ba'yak]

Dénominations historiques :
in Castro Bayaco, in Castro Baiaco, latin (1083, Cartulaires Bigorre).
Bernardus de Castello Bajaco, latin (v. 1080, Cartulaire Saint-Pé).
in Castellobajaco, latin (XIe ou XIIe, Cartulaire Saint-Pé).
Guillelmus Bernardi de Castedbaiag, latin (1165, Cartulaire Berdoues).
Ar. R. de Casted Baiach (v. 1170, Cartulaire Bigorre).
Bernardus de Castellobaiag, latin et gascon (1204, Cartulaire Berdoues).
Arnaldus Ramundi de Castro Bayaco, en Arnaut Ramon de Casteg Bayac, Petrus de Casteg Bayac, en P. de Castet Bayac, latin et gascon (1283, Procès Bigorre).
Castedbaiag (1285, Montre Bigorre).
de Castrobajaco, latin (1300, Enquête Bigorre ; 1342, Pouillé Tarbes) .
Castet Baiac, Castet Bayac (1429, Censier Bigorre).
Castelbajac (fin 18°s. Carte de Cassini).

Discussion :
1- Castel : Le nom gascon véritable est castet/casted (castèth en orthographe actuelle), ainsi que le donne la plupart des attestations. La forme Castel est très probablement due à la plume des notaires qui ont tendance à s'aligner sur une "koinê" toulousaine.
2- Le déterminant Bajac est plus problématique. On peut supposer :
- Soit qu'il s'agit du nom du village primitif désignant un domaine antique, formé d'un NP latin et du suffixe d'appartenance -acum (= domaine de Baius).
- Soit simplement d'un NP roman Bajac (la terminaison ne représentant pas ici le suffixe toponymique). C'est la thèse de M.-F. Berganton (op. cit. p. 91 et 189)

Etymologie :
Du gascon castèth (= château fort) et NP roman Bajac.

Nom occitan :
Castèthbajac.

Ressources disponibles



Espace personnel