Archives départementales des Hautes-Pyrénées Département des Hautes-Pyrénées
Archives départementales des Hautes-Pyrénées
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez notre flux RSS

Accueil > Archives en ligne > Accès géographique > Liste des communes > C > Castelnau-Rivière-Basse

Archives en ligne

Castelnau-Rivière-Basse

Cette notice est extraite du dictionnaire toponymique des Hautes-Pyrénées


Altitude : 240 m.

Superficie : 1 850 ha.

Population :
1999 : 667 hab.
1851 : 1 365 hab.
1806 : 1 068 hab.
1713 : 75 feux

Saint patron :
saint Cyr et sainte Julitte, 16 juin (Castelnau)
saint Jean-Baptiste, 24 juin (Mazères)
saint Orens, 1er mai (Montus)

Sobriquet :
Los lobatèrs "les chasseurs de loups", et los cauletèrs "les planteurs de choux", d'après l'enquête C.G. 1986. Rosapelly (vers 1910), habituellement si bien renseigné, ne les cite pas.

Nom révolutionnaire :
Mont-Louet

Historique administratif :
Castelnau et Mazères qui en dépend au civil, avec la communauté distincte de Montus, sont de la sénéchaussée de Lectoure, de l'élection d'Armagnac et du Pays de Rivière-Basse. Chef-lieu de canton depuis 1790, Castelnau se voit rattacher entre 1791 et 1801 Mazères et Montus, communes en 1790.

 

Prononciation locale figurée : [cas'tèn naw dé ri'bèro 'bacho]

Dénominations historiques :
Castrum Novum de Auriberia, latin (1256, Procès Bigorre).
Castrum Novum de Riparia, latin (ibid. ; 1300, Enquête Bigorre).
de Castro Novo, de Castronovo in Ripparia (1342, Pouillé Tarbes).
Castetnau de Rivière-Basse (fin 18°s. Carte de Cassini).

Hypothèses précédentes :
- Dauzat et Rostaing (DENLF) : De castellum Novum (= château neuf).
- Abbé Nègre (TGF) : Du gascon casteth (adapté) (= bourg fortifié) et nau (= neuf).

Discussion :
1- Castelnau ne pose aucun problème (latin castellum novum = château neuf). La forme gasconne serait évidemment Castèth nau, mais nous savons que l'écrit juridique médiéval tend vers l'adoption d'un occitan standard basé sur l'occitan central. Par ailleurs il est bon de rappeler que le mot occitan "castelnau" est utilisé par les historiens comme nom commun pour désigner les bourgs médiévaux qui se sont bâtis autour d'un château.
2- Rivière : Francisation du gascon (ar)ribèra (du latin riparia). Ce mot désigne en gascon la vallée d'un cours d'eau et non simplement le cours d'eau (la partie montagneuse et l'embouchure exclues). Le cours d'eau est ici l'Adour. La Ribèra baisha est le nom d'un pays, ancienne vicomté démembrée en 1256 du Comté de Bigorre et devenue vassale de l'Armagnac.

Etymologie :
Du gascon castèth nau (= château neuf) et Ribèra baisha (= basse vallée de l'Adour).

Nom occitan :
Castèthnau de Ribèra Baisha.

Hameaux et quartiers principaux (noms occitans) :
Montus, Maseras, lo Rengoèr, los Auquerats, la Tira.

Ressources disponibles



Espace personnel